Err

L'Ail des Ours par Monteymond Nature

l'AIL DES OURS


ALLIUM URSINUM

Nous cueillons l’Ail des ours de 400m à 800m d'altitude entre fin mars et début juin. 

Constituants : vitamine C, huiles essentielles sulfurées soufre), sulfure de vinyle, sels minéraux, aldéhyde instable.

Contre-indications : cas d'irritation gastrique, intestinale ou urinaire, inflammation cutanée ou des voies respiratoires, et pour les femmes enceintes ou qui allaitent. 


Vertus :  anti-infectieux, diurétique, stomatique (digestif) et hypotensif (baisse de le tension artérielle), anti-parasitaire et vermifuge.

Usage en frais: en pesto ou dans sa salade pour profiter peinement des propriétés de l'ail frais.

Usage en sec: en saupoudrage sur ses plats ou dans ses pâtes pour profiter de la plante toute l'année.

Pour la pratique sportive elle est utile pour ses effets diurétiques et reminéralisante. 

Transformation de la plante : teinture mère, huile essentielle, frais en pesto, sec en sel ou intégré dans des pâtes.

Anecdote historique : Ail des bois, ail à feuilles larges. Connue depuis l'antiquité et des celtes au-delà de ses propriétés médicinales comme aliment (légume). C'est la première plantes que mange les ours après leur hibernation.

Alliacée (liliacée amaryllidacées), plante vivace, à bulbe petit, à forte odeur d'ail. A ne pas confondre avec le muguet (et autres liliacées comme jonquille, colchique), l'odeur d'ail de la feuille le différencie et la fleur. Pousse en tapis dans des forêts de ravins, forêts humides, forêts alluviales.

Monteymond Nature travaille l’ail des ours en frais ou sec. 10 kg de feuilles fraiches valent 1,5 kg de feuilles seches, riche en eau. Nous cueillons les feuilles avec parcimonie, la plante est sensible à la coupe et surtout au piétinement. Nous prêtons une attention particulière à son séchage car elle la feuille peut jaunir ou noircir rapidement après sa coupe.